Me Jean Abner Charles n’est plus

A côté de ses activités professionnelles et de ses responsabilités de chef de famille, Me Jean Abner Charles était un amoureuxde la vie. Il était toujours de bonne humeur, d’un humour fertile.

Me Charles a fait le grand voyage sans retour le mercredi 28 avril dernier en sa résidence privée. A ce qu’il parait, il n’était pas souffrant. Il jouissait apparemment, comme nous autres, d’une bonne santé puisque nous ne sommes jamais tombés malade et nous n’avons pas pris pour habitude d’aller voir un médecin une ou deux fois par année pour un bilan médical. Il vaquait normalement et quotidiennement à ses activités sans grand problème jusqu’à cette journée fatidique où la famille en rentrant à la maison a découvert son corps inerte sur son lit avec un livre ouvert. Il était un fils de la cité de l’indépendance où il a fait ses études primaires. Me Charles détenait une licence en droit de la faculté de droit et des sciences économiques de Port-au-Prince et était aussi un diplômé de l’école normale supérieure. Professeur de belles lettres, il pratiquait le sport. Il était aussi un passionné de lecture. Il s’abandonnait à corps perdu aux tournures de phrases et les commentait avec une hauteur de vue à la dimension de son immense culture. Il dispensait des cours dans plusieurs centres universitaires privés de la capitale avec un plaisir sans fin.

Le maître pratiquait l’écriture et à maintes reprises, il a publié divers papiers dans les colonnes du plus ancien quotidien de la capitale ‘’Le Nouvelliste’’ pour faire part de ses idées sur un sujet d’actualité brulant. Me Charles était un multidimensionnel, à certains moments, il était très actif dans les mediastélévisés et parlés. Il donnait ses compétences sans contrepartie financière comme maitre de cérémonie dans les graduations.

 A côté de ses activités professionnelles et de ses responsabilités de chef de famille, Me Jean Abner Charles était un amoureuxde la vie. Il était toujours de bonne humeur, d’un humour fertile. Admirateur du rythme de Nemours Jean Baptiste, le compas direct, il l’était au plus haut point. En fin de semaine, avec son smartphone et un haut-parleur, il pouvait passer de longues heures, avec des amis, à se délecter de la bonne musique, notamment les grands ténors de la musique des années 60, 70 et 80. Parfois, il lui arrivait de faire un clin d’œil à la nouvelle génération. Fin mélomane, il étalait ses talents de danseur sur diverses pistes après quelque bonnes bières bien fraiches. Me Charles a laissé, affligèrent, une belle famille harmonieuse avec deux progénitures. Son épouse Camita Florvil, sa fille Michaelle, l’ainée, qui entame des études en sciences juridiques et Christian encore au secondaire. Nous adressons nos sympathies à la famille de Me Jean Abner Charles et souhaitons que la lumière soit dans leur cœur.

Bonne route, camarade !
 
                                                                                                       
Auteur: Smith Nicolas

Société
 2021-05-07 | 3

Partager sur :

Laisser un commentaire

Igarah

Il était un habitué de la lumière il a juste déménagé dans la parfaite lumière!

Le 11/05/2021 à 04:00:58

Lesly

Paix à ton âme . bonne traversée

Le 08/05/2021 à 01:11:18

Henry wilbery

A quel âge nous a t il laissé, je voudrais savoir

Le 07/05/2021 à 11:27:57