Haiti-Slam : Malcolm sera en concert le 23 décembre prochain

Le très jeune slameur Malcolm signe son retour sur scène par un concert au Centre Culturel Cinémathèque le 23 décembre prochain. Un retour qui s'annonce déjà mouvementé, sous l'impulsion de S.O.S Collectif.

Malcolm, de son vrai nom Sylvester Jimmitry Marius, est un jeune artiste qui évolue dans le secteur du Slam depuis 4 ans. Bien accueilli par certains médias, le jeune slameur très prometteur a déjà signé un opus intitulé "Négrophobe", c'était le 25 mai 2019.

Pourquoi Négrophobe ? Pour le slameur, c'est une apologie de la négrophilie, un texte à caractère anti-rasciste qui dénonce l'exploitation de la race noire, qui dénonce aussi la religion comme étant un outil d' aliénation. Puisque nous sommes condamnés à vivre ensemble, le texte est tout au plus une manière de dire que le racisme doit suspendre, explique-t-il.

Pour lui, le slam est un moyen sûr de conscientiser l'humain sur son état. Un moyen de soigner les âmes et de faire taire les armes de l'ignorance. "J'ai fait choix du slam parce que selon moi c'est l'une des voies qui peuvent nous amener au bonheur, c'est pour moi un moyen de dire ce qui ne va pas quand je suis privé de mon bien-être, et de me battre aussi pour l'avoir " , précise-t-il.

Comme beaucoup d'autres slameurs, il est lui aussi confronté aux difficultés de faire du slam en Haïti. Il s'engage néanmoins à apporter des réflexions critiques sur cette société dans laquelle il vit, sur le monde et sur l'inégalité des races. "Les propositions artistiques d'un slameur visent à conscientiser la société, et malheureusement bon nombre de médias en Haïti ne sont pas intéressés par ces propositions " déplore l'artiste.

Hors du slam, Malcolm travaille avec d'autres jeunes sur un projet d'entreprise portant le nom de Trezò Lakay, dont il est le PDG. Un projet qui vise à valoriser et à promouvoir certains produits haïtiens, et aussi aider les plus démunis de notre société. Mon statut de slameur et mes actions associatives vont de pair. J'agis ainsi dans le but d'aider et d'essayer de prêcher par l'exemple.

À noter que l'artiste sera en concert le 23 décembre prochain au Centre Culturel Cinémathèque, sis à Turgeau, de 2h de à 4h p.m, au prix de 300 gourdes. Ce récital marquera son retour sur scène sous la bannière de S.O.S Collectif, avec, bien sûr, son premier texte intitulé "Fils de la terre". Il reste à savoir comment les amoureux du slam vont accueillir le projet.

Culture
 2020-12-22 | 4

Duméus C Dalton

Le journalisme, ma passion !

Voir tous les articles de Duméus C Dalton

Partager sur :

Laisser un commentaire

Malab'art le Negro Sage

Il est courageux et capable. Il est consciencieux et veut contaminer les autres tout en utilisant le slam comme etant la seule arme consciencieuse. Il doit continuer avec ce travail si noble.

Le 23/12/2020 à 00:34:03

P-Jechy

Malcolm eslamè serye

Le 23/12/2020 à 00:30:05

Antoine Abigaïl

????????????????????????????????????

Le 22/12/2020 à 22:58:08

Steph le Sauvage

J'ai confiance en ce type, depuis le jour où je l'ai vu slamer à muncheez , c'était pour moi un énorme plaisir de partager la même scène que lui.

Ça ne m'étonnerait pas qu'il soit réussi il à la capacité.

Le 22/12/2020 à 18:20:58