CP: Amazan Photography

La petite fille bleue, un roman pour refaire le monde



J'ai tourné une page. Deux pages. J'ai un sourire. Quatre pages. Des frissons. Encore un sourire. Trois autres pages tournées ; de longues réflexions. Dix pages et là une question s'impose : que faire pour inviter les gens à lire la petite fille bleue, le roman de Luis Bernard Henry ? Récipiendaire du Prix Deschamps 2022, ce roman pavé de 95 pages est un morceau de cœur plein d'amour offert à ce monde embué d'injustice et de folie.

Question posée, lecture continuée. À la page 29, d'autres interrogations : nous avons connu deux grandes guerres sans presqu'aucune raison valable, aujourd'hui encore le temps annonce qu'une troisième catastrophe est possible, pourquoi ? Qu'est-ce qui manque aux hommes pour qu'ils soient autant cruels et acerbes ? Je pense avoir trouvé la réponse tapie sous la plume généreuse de Henry. Le monde est en manque d'amour, de passion et d'empathie. On est de plus en plus concentré sur soi et on oublie l'existence de l'autre, _certains hommes peuvent mourir vidés de tout et que le monde continuerait sans broncher sa marche_ p29. En voilà une raison pour lire La petite fille bleue, car ce roman raconte comment nous sommes arrivés là et propose l'amour comme solution pour qu'il ait à travers le monde la paix, l'harmonie et l'assistance mutuelle, se référant ainsi à l'état de nature chez Locke.

Fluide, fascinant et captivant, le roman de Luis Bernard Henry nous raconte dans une écriture riche et enjouée l'histoire d'une jeune journaliste déterminée à écrire un livre pour restituer les humanités. Plongée dans ses souvenirs, elle se cherche, voulant se retrouver dans le nous et le moi, l'alter et l'ego. Choc d'identités multiples ? Non, mais philosophie d'entraide. L'auteur croit que nous ne pouvons être méchants que si seulement on est séparés. C'est pourquoi dans presque tous les chapitres du roman il fait de constantes références à l'amour et aux multiples figures qui le représentent, dans l'ultime but de faire comprendre aux humains qu'ils ont peut-être une seconde chance s'ils réapprennent à aimer.

CP: Amazan Photography

Luis Bernard Henry

Né aux Cayes, il fait des études en philosophie et en Sciences Politiques à l'IERAH / ISERSS (UEH). Membre fondateur de Banquet Poétique et de la bibliothèque de l'IPEDC, Henry est second lauréat du prix ETC caraïbes et récemment, il a été lauréat au festival Jamais lu Caraïbes 2022.

Littérature
 2022-05-04 | 8

Leon'art Charles

Je suis un passionné de lecture et d'écriture

Voir tous les articles de Leon'art Charles

Partager sur :

Laisser un commentaire

Jean Daniel

Pour avoir déjà lu le livre, je crois je peux dire que ce compte rendu critique est à la hauteur du roman de Bernard.

Le 07/05/2022 à 19:10:58

Moïse Christopher

C'est très intéressant

Le 06/05/2022 à 00:16:16

Mardoché ETIENNE

Gadon kout plim tonnè ! Bon bagay ????????????????

Le 05/05/2022 à 22:22:02

Frantzie Wendell MONEXILE

Ce livre est un chef-d’œuvre.
Au début je n’ai rien compris mais au fur et à mesure, j’ai senti toutes sortes de sentiments me parcourir et là j’ai su mettre des mots sur ce que je sentais face à la situation d’Haïti.
Merci à l’auteur… Merci également à toi Leon’art CHARLES…

Le 05/05/2022 à 15:50:15

Mélissa

Quelle émotion !!! Waww ????

Le 05/05/2022 à 14:57:22

Luckensly LUMA

Chapeau à Luis B. Henry pour ce bijou littéraire. Chapeau à toi Leon'art pour cette plume envoûtante utilisée pour asseoir les plus fines idées de la petite fille bleue.

Le 05/05/2022 à 01:55:59

Guy Copath

Ce type est génial.

Le 04/05/2022 à 23:46:52

Weche Eloi

Felicitation a toi mon frère et ami...Amour et amité

Le 04/05/2022 à 16:31:43