Léonart Charles Jean Pierre: cinq livres à lire cet été

Né un 30 juin, Léonart Charles Jean Pierre est un passionné de lecture et d'écriture. Il travaiile actuellement sur la publication de son premier roman. Pour cet été, il vous propose les cinq lectures suivantes.

Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer. (Dany Laferrière)

Je ne suis peut-être pas la première personne à vous proposer de lire l'académicien Dany Laferrière, mais je suis sûrement la première à vous suggérer la lecture d'un de ses classiques : Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer. Ce dernier est le premier roman de l'auteur en question, ce livre publié en 1985 au Canada est l'histoire d'un jeune noir immigré dans un pays où les gens sont généralement de couleur blanche. Avec son colocataire, Bouba qui passe le clair de sa vie sur un sofa, ils discutent tantôt de philosophie, de femme belle ou laide, de coran, de sexe et des conditions de vie des nègres en plein cœur de la société montrealaise. Ce roman véhément, quoique plaisant et rigolo, pose un regard plutôt critique sur la condition des noirs à Montréal à la fin du XX ème siècle. Pour que vos vacances soient nourries d'un bonheur inestimable, la lecture de Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer n'est pas à négliger.

Les Cloches de la Brésilienne. (Gary Victor)

Pour cet été, je vous conseille de faire un voyage, non pas à bord d'une voiture ou avion, mais avec un roman jouissif d'un des écrivains les plus appréciés dans la littérature haïtienne, Gary Victor. Parmi ses nombreuses œuvres, je vous en conjure de prendre les Cloches de la Brésilienne. Ce roman livre au lecteur un monde d'imagination débordante. Pouvez-vous vous expliquer comment une cloche peut arriver à ne plus sonner ? Fantastique certe, mais c'est réel, les cloches de la Brésilienne, une localité en Haïti, ne sonne plus et Dieuswalwe Azémar doit trouver les sons sinon l'atmosphère de ladite localité se transformera en un chaos sanglant. En lisant ce livre, vous irez de surprise en surprise, c'est un roman à lire en deux fois.

Parabole du failli. (Lyonel Trouillot)

Je suis certain que vous avez déjà penser à prendre un Lyonel Trouillot pour vos vacances estivales, parce qu'il n'est pas possible à un lecteur de ne pas plonger même une fois durant tout l'été dans l'univers de ce grand écrivain. Si vous êtes dans l'embarras du choix, comme il écrit beaucoup, je vous propose donc de lire pour vos vacances d'été son neuvième livre, Parabole du failli paru en 2013 chez Actes Sud. Vous voulez un avant-goût de l'histoire ? Le voici, un poète haïtien est mort en terre étrangère en se jetant du douzième étage d'un immeuble. Et tout au fil des pages, l'un de ses amis, le narrateur, redacteur épisodique de notices nécrologiques pour un journal local doit écrire sa nécrologie. L'auteur, Lyonel Trouillot, nous expose la vie miteuse de ces trois personnages : le poète mort, le narrateur et l'Estropié, celui-ci professeur de mathématiques qui passe son temps à faire des calculs.

L'Ange du patriarche. ( Kettly Mars )

Kettly Pierre Mars, vous la connaissez sans doute, cette femme de lettres qui, sans crier gare, emmene promener ses lecteurs dans les abîmes de la société haïtienne. Pour mieux comprendre "promener dans les abîmes de la société haïtienne" lisez L'Ange du patriarche. Vous y trouverez dans ce roman un morceau de chacun des maux qui rongent le pays : la violence, l'insécurité et la superstition. L'histoire dudit roman est une jeune femme, Emmanuela, qui va vivre l'un des moments les plus sombres et vibrants de sa vie. Un règlement de compte avec un démon, Yvo. Ce dernier aurait fait un pacte avec l'ailleul d'Emmanuela, et l'ailleul avait promis un enfant qui n’a pas été sacrifié. Pour se venger, le diable va s'en prendre à toute la famille de différente façon. L'intrigue est forte, les rebondissements sont à couper le souffle. Ce doit être lu, surtout en été, car en le lisant vous aurez froid.

Le journal intime d'un faux pasteur. (Woodolfson D. Valery Michel)

Entre le rire et l'étonnement, Woodolfson D. Valery Michel nous peint un tableau grivois avec son roman titré "Le journal intime d'un faux pasteur". Il représente à travers ce roman une zone d'ombre de la réalité qui glisse dans la chambre des représentants de Dieu sur terre. L'auteur y met tout : l'escocrie, le mensonge et la criminalité. Même en décrivant les bas-fonds de l'église protestante en Haïti, Valery Michel ne laisse pas tomber l'humour, ainsi les lecteurs seront emmenés à découvrir, sourire aux lèvres, une histoire perplexe où est exposé la vie de plusieurs pasteurs haïtiens et étrangers. Pour vous divertir, pour bien egayer vos vacances, la lecture de ce roman paru aux Editions C3 est incontournable.

Littérature
 2021-07-03 |

Partager sur :

Laisser un commentaire
aucun commentaire pour l'instant