Lesly Kazak Décembre: un génie qui marquera les temps

Lesly Décembre dit Lesly Kazak Décembre est de ceux qui croient que c'est un impératif de marquer son temps. Le type a plusieurs cordes à son arc. Il est journaliste, cinématographe, technicien agricole, professeur, poète-diseur et comédien. L'ancien élève du Collège Saint-Louis de Jacmel et du lycée Pinchinat se présente comme vaudouisant pratiquant, un houngan au vrai sens du terme.

Une vie artistique dynamique

Kazak a appris les rudiments de la dramaturgie avec l' "Atelier le vide" et la "Troupe nou" en 2007. Depuis, il ne cesse de s'améliorer en jouant des spectacles de rue partout dans le Sud-Est. Étant marginalisé pendant longtemps par mes pairs au niveau de la commune pour mes convictions, "j'avais choisi de ne produire que dans le salon du peuple" témoigne-t-il sourire aux lèvres. "Ils ne m'invitaient pas, je créais mon propre spectacle en prenant la rue pour scène, les détritus pour décor et les passants pour public," se moque-t-il. Pour l'instant, les invitations pleuvent, se reconnait-il, mais je tiens toujours la tradition des 17 octobres. En effet, à cette date, le natif investit les rues de Jacmel avec son groupe Kalfou Zantray Kilti (Kazak) en vue de commémorer avec une bonne pincée artistique la mort de l'empereur Jacques. Une pratique qui dure depuis tantôt quinze (15) ans.

Une rencontre bouleversante

Il est de ces rencontres qui bousculent sa vie. Des croisements qui se font de façon très ordinaire qui auront marquer tout une vie. C'est ainsi qu'en 2017, Kazak a fait connaissance d'un artiste polyvalent, un opérateur culturel zélé animant, de bar en bar, tous les jeudis, un événement artistique et littéraire dénommé Jeux dits pwezi. "Cette rencontre n'en est pas une. C'est une rencontre plurielle si je peux m'exprimer ainsi. Pluriel dans la mesure où à chaque rencontre, à chaque conversation, Darlin et moi, nous découvons d'autres facettes, d'autres réalités qui débouchent le plus souvent sur des projets artistiques de haute facture. C'est mon directeur artistique". Aujourd'hui les deux kavlye pòlka ont déjà accouché plusieurs activités comme 12RZ (12 Rèl Zantray) 21RK (21 Ras Kilti) et Le monologue de Manuel. D'autres sont en couture et s'annoncent déjà extraordinaires. "C'est le cas de KIMANGA, un mouvement artistique qui promeut la gloire, l'immortalité et le vivre ensemble" explique-t-il.

Quid Kimanga

Kimanga c'est une boisson composée à l'aide de vingt et un piments de qualité différente dans la tradition vodouesque. Le nombre vingt et un étant le symbole des vingt et un "nanchon" du panthéon du vodou. "C'est donc pour rendre hommage à notre tradition que nous avons décidé de nommer notre mouvement artistique ainsi", nous fait-il savoir. Ce mouvement se veut ouvrir à toutes les expressions artiques : littérature, peinture, musique avec un petit penchant pour l'audiovisuel. Lesly Kazak Décembre croit que chaque individu est destiné à la gloire et à l'éternité et est contraint de vivre en communauté.

À voir et écouter Kazak on retiendra que c'est un amoureux de la vie qui aborde l'humaine condition avec profondeur. Il est aussi fou de son pays et de sa terre natale. Tout en lui suinte la réussite. "C'est un génie que le monde découvrira d'une manière ou d'une autre : il marquera les temps", soutient DarlinJohancy. Il se remet, conclut-il, toujours en question en quête perpétuelle de lumière, de construction de son être en ses dimensions plurielles.

Culture
 2021-10-18 |

Gabynho

Journaliste et activiste culturel

Voir tous les articles de Gabynho

Partager sur :

Laisser un commentaire
aucun commentaire pour l'instant